04/01/2023

HUGO BARRIOL

Hugo Barriol Velvet Coliseum

Hugo Barriol

[Indie – Folk – Pop]

 

Tout commence lors d’un long voyage au bout du monde, en Australie. Après quelques mois à Sydney où Hugo Barriol ne trouve pas de travail, il s’en va jouer ses chansons dans le métro pour y gagner quelques sous. C’est là que naît l’idée d’aller jouer dans le métro Parisien. À son retour de voyage, Hugo y jouera 5 heures par jours, 5 jours par semaine, il gagnera le trophée du meilleur musicien du métro en 2015, mais ce n’est que quelques années plus tard, à la station Pigalle, qu’Hugo Barriol croise le chemin de la directrice du label Naïve, Marie Audigier, qui a alors un coup de coeur pour ses chansons ; il signe son 1er contrat en maison de disque. Fin 2017 Hugo arrête définitivement le métro et sort un EP avec le titre « On the road », écrit pendant son voyage en Australie, qui cumule aujourd’hui plus de 15millions de streams. Hugo part alors sur les routes, enchaîne les 1ère parties d’Alain Chamfort, Glen Hansard ou encore Gavin James.

Plus tard cette année-là, Hugo rencontre le producteur Anglais, Ian Grimble (qui a travaillé avec Mumford and sons, Matt Corby, Daughter) pour produire son 1er album « Yellow ». C’est donc au Church Studio, situé dans une église qui donne encore la messe le dimanche, dans le nord de Londres, qu’Hugo enregistre son 1er Album. Début 2019 « Yellow » voit le jour et Hugo Barriol part en tournée dans toute la France avec ses musiciens. « Million years » et « Our kingdom », tiré de ce 1er album, lui permettent de passer de nouveau la barre des 10 millions de streams et de s’imposer comme l’un des talents les plus inattendus de la scène Française. Été 2019, Hugo déménage à Londres, il veut changer d’air, il a envie de s’isoler, pour écrire d’avantage et se confronter aux songwriters anglais. Après des mois à composer et peaufiner ses textes depuis sa chambre d’Hackney, Hugo reprend la route de l’église qui a vu naître son premier album Yellow pour enregistrer 4 nouvelles chansons et sortir un EP en 2020 appelé « Hey love ».

Sans le savoir et quelques semaines avant que la pandémie paralyse le monde, Hugo Barriol rentre à Paris et y restera, bloqué, confiné. Tout ce temps enfermé, Hugo s’en sert pour rajouter une nouvelle corde à son arc, celle de producteur. C’est ainsi qu’il produit et co-produit avec son ami Henri d’Armancourt (Bon Iver, Justin timberlake, Phoenix etc…) son nouvel Ep « Anywhere ». « Glory days » fut la première chanson, composée pendant le confinement « J’ai eu l’envie très forte d’écrire une chanson plus joyeuse, pleine de vie, comme pour réanimer ce monde qui s’était arrêté ». Le ton est alors donné, les nouvelles chansons seront plus grandes, plus fédératrices, comme un retour à la vie et l’envie de vivre fort. Hugo Barriol a aussi renoué avec son premier amour musical, la batterie et les percussions, pour leur donner une place centrale dans la composition de ces 4 nouvelles chansons pop folk, tout en gardant la douceur de sa guitare acoustique et de ses textes à fleur de peau. Les mélodies célestes continuent de nous faire voyager avec cette voix, bel et bien unique.


Les clips d’Hugo Barriol


Hugo Barriol en concert

Velvet Coliseum accompagne Hugo Barriol sur l’aspect tournée de son projet.

Contact Booking
Laurine Bocq